Reprise des ventes des récoltes de cacao du Ghana et de la Côte d'ivoire

C’est le fruit d’une longue délibération à en croire un communiqué conjoint du Conseil du Café-cacao de Côte d’ivoire et de Ghana Cocoa Board.

"Après de longues délibérations avec les parties prenantes à la rencontre d’Abidjan, la Côte d’Ivoire et le Ghana ont mis en œuvre un concept de prix plancher par l’instauration d’un Différentiel de Revenu Décent (DRD) de 400 $US par tonne, pour tout contrat de vente de cacao obtenu auprès des deux pays pour la campagne 2020/2021", lit-on dans le communiqué.

Lire aussi : Ghana et Côte d’ivoire suspendent la vente de leur cacao

A l’issue de la rencontre des 11 et 12 Juin 2019 à Accra sur le revenu du producteur, impliquant les négociants, les transformateurs et les chocolatiers, pour échanger sur la mise en œuvre d’un prix plancher commun pour le cacao produit en Côte d’Ivoire et au Ghana, un Comité Technique d’Experts comportant toutes les parties avait été mis sur pied pour approfondir les réflexions.

Aujourd’hui, les acteurs de la filière se félicitent de cette levée d’embargo qui permet la reprise des ventes de la production. Les deux pays, faut-il le rappeler sont les deux géants producteurs mondiaux de cacao.

Les prix étant fixés de l’extérieur (clients) n’arrangent toujours pas les producteurs. Le Ghana et la Côte d’ivoire ont alors pris l’audace de peser sur la fixation du prix sur le marché international. Victoire ou échec, l’audace est à saluer.

Votre avis