Tout projet lié à la construction de centrale à charbon est malvenu (image P.B)

"La Banque africaine de développement (BAD) et la Banque européenne d’investissement (BEI), deux institutions incontournables pour le financement d’infrastructures sur le continent, ont fait savoir qu’elles envisagent de ne plus financer de centrales à charbon pour la première, et de projet liés aux énergies fossiles, pour la seconde", lit-on sur www.jeuneafrique.com

Par cette annonce, ces deux institutions financières qui font partie des grands bailleurs de fonds pour les projets énergétiques en Afrique, affichent leur engagement pour une société plus sobre en énergies et en ressources à travers la diminution d'énergies dans les transports et les bâtiments, le développement des énergies renouvelables et la création de construction de bâtiments à énergies positives.

"Nous allons lancer la plus ambitieuse stratégie d’investissement pour le climat de toutes les institutions financières publiques dans le monde", a annoncé Werner Hoyer, président de la BEI dans un communiqué.

"Ainsi, jusqu’à 1 000 milliards d’euros d’investissements dans l’action pour le climat et le développement durable pourraient être "débloqués" au cours de la prochaine décennie", précise l'auteur.

Cette semaine également, plus précisément le jeudi 14 novembre, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), dans un rapport illustrant l'aggravation de la peste porcine Africaine en Chine, a annoncé la découverte d'un cochon porteur de cette épizootie près d'une île dépendant de Taïwan.

"Le cadavre du cochon a été découvert le 6 novembre à proximité de l'île de Xiaojinmen, un territoire tout proche du continent chinois", a rapporté la FAO repris par www.pleinchamp.com

Depuis l'apparition du virus en août 2018, un million de porcs ont été abattus en Chine continentale selon des chiffres officiels considérés d'ailleurs comme largement sous-estimés.

"Ces abattages ont entraîné une flambée des prix du porc, de loin la viande la plus consommée en Chine, et poussé en octobre l'inflation à son plus haut niveau depuis huit ans", signale l'auteur de l’article.

Votre avis