Défilé dans des robes en chocolat (image https://www.tout-paris.org)

Pour la petite histoire, le chocolat est fabriqué à base du cacao dont la Côte d’Ivoire et le Ghana, deux géants producteurs mondiaux.

Selon le site tout-paris, ce rendez-vous incontournable à Paris fait le bonheur des visiteurs grâce à de nombreuses animations (dégustations, ateliers, démonstration en live… le tout enrobé dans un délicieux parfum de cacao allèchent les amoureux du chocolat.

Au-delà de cette fête, commodafrica estime qu’il y a une marche vers le rééquilibrage du pouvoir dans la filière cacao mondiale.

"Le salon, c'est plutôt la réjouissance, mais le fait d'inviter Mme Ouattara est symbolique, cela veut dire que les pays producteurs veulent exister et nous voulons montrer leur importance", a indiqué à l'AFP Sylvie Douce, fondatrice et organisatrice du salon cité par le site.

Bien entendu, le débat de l’heure est comment faire en sorte que les producteurs de pays africains pauvres tirent davantage de profit de la vente de leurs productions.

Lire aussi : Cacao : le Ghana et la Côte d’ivoire lèvent la suspension

Autre sujet cette semaine, le ministre Français de l'Agriculture Didier Guillaume a annoncé mercredi, l'interdiction de l'élimination des poussins mâles par broyage pour la fin 2021.

"Cette élimination des poussins mâles a pour but de n'avoir que des poules pondeuses. Dans cette espèce, les mâles adultes restent beaucoup trop maigres pour être vendus pour leur viande, du coup, on s'en débarrasse à la naissance. Un véritable massacre puisque cela représente près de 7 milliards de poussins tués dans le monde", rappelle www.europe1.fr

Enfin, Terre-net propose "des idées et de la motivation à revendre"

Il s’agit d’une série d'articles sur cette nouvelle génération de producteurs et le regard qu'elle porte sur son métier et l'agriculture en général. Très intéressant à lire.

Votre avis