Lancement de la campagne de commercialisation du café-cacao 2019-2020

Selon les résultats du dernier recensement agricole effectué en 2017 par la Direction des Statistiques, de l’Information et de la Documentation (DSID), le café et le cacao sont cultivés  par  31.203 producteurs sur une superficie de 38.058 hectares pour le café et 20.183 hectares pour le cacao. 

Au cours de la campagne 2018-2019, le Togo a exporté 4. 500 tonnes de café et 7.200 tonnes de cacao contre 6.500 tonnes de café et 4.400 tonnes de cacao en 2017-2018.

"Ces produits ont été exportés par treize (13) exportateurs sur un total de vingt-deux (22) enregistrés au titre de la campagne 2018-2019, à destination du Maroc, de la Belgique, de  l’Allemagne, de la France, de l’Italie, d’Israël, de l’’Espagne et de la Chine", dévoile Enselme Gouthon, Secrétaire Général de Comité de Coordination pour les Filières Café et Cacao (CCFCC).

Lire aussi : Café-cacao : nouveau départ !

C’était à l’occasion du lancement ce vendredi à Kpalimé (121 km au nord-ouest de Lomé) de la campagne de commercialisation 2019-2020 en présence du ministre de l’agriculture, Noël Koutera Bataka.

Pour maintenir le cap de la commercialisation et défendre le label made in Togo, le ministre du commerce, Kodzo Adédzé a exhorté les exportateurs togolais à s’engager davantage dans les achats tout en  respectant scrupuleusement les textes régissant la profession.

"Pour la campagne 2019-2020, les quantités seront meilleures par rapport à l'année dernière parce que les conditions climatiques sont favorables. Il nous appartient de faire en sorte que les prix aussi soient meilleurs aussi parce que si les prix d'achat chez les producteurs ne sont pas bons, naturellement le producteur va s'orienter vers d'autres spéculations", conseille M. Gouthon qui exhorte par la même occasion, à la consommation locale.

------------

Anani E. de retour de Kpalimé

 

Votre avis