Ces tracteurs d'Eric ne trahissent pas le paysan

Si certains exploitants agricoles gardent toujours de très mauvais souvenirs par rapport à l’usage de tracteurs, M. Assimtoke dévoile à agridigitale, que ses équipements sont tropicalisés car prenant en compte toutes les préoccupations du paysan du Togo ou de la sous-région.

Sur sa ferme FAM à Agbélouvé (90km de Lomé), Éric et son équipe ont également fait la mauvaise expérience des tracteurs ces 15 dernières années avant de défendre aujourd’hui, les performances d’une marque turque, low-cost.

"Entre 2014 et 2015, on a découvert une marque turque qu'on on a essayé et on a constaté que c'était bien adapté à nos sols tropicaux. Vu les résultats, nous avons décidé de les commercialiser pour aider nos producteurs du Togo et de la sous-région. Ce sont des tracteurs qui ne trahissent pas le paysan", signale Eric, Assimtoke, représentant de la marque Turque Türmosan au Togo et en Afrique de l’Ouest."

Les prix avance-t-il, sont à la bourse du paysan ou des groupements qui pourront en faire la demande en fonction de la taille de l’exploitation.

Lire aussi : Un tracteur pris dans les savanes est 3 fois moins rentable dans un même délai dans les kloto

"Nous assurons un service après-vente pour permettre au producteur de rentabiliser.  Quand, vous achetez, on vous apprend comment manier l'engin, comment travailler les sols", souligne –t-il.

"L'ennemi numéro un du tracteur ce sont les souches. Si le terrain est mal préparé et vous y amenez votre tracteur, c'est sûr que vous allez tout bousiller en l'air, vous allez cassez les pneus, les tractions arrières. Mais si le terrain est bien préparé, vous n'avez pas de problème avec le tracteur", recadre Eric disposé à offrir ses services au niveau de  l’agropole du bassin de la Kara et à travailler avec les coopératives de producteurs.

Lire aussi : La mécanisation agricole, un concept assez mal compris

"Ici la plupart des agriculteurs ne sont pas groupés. Chacun est sur sa petite parcelle. Ce qui limite un peu nos actions sur le terrain. Parce qu’avec nos tracteurs, on peut faire 10ha par jour.  C’est pourquoi nous nous intéressons à l’agropole mais, les coopératives peuvent nous faire appel pour pouvoir cultiver sur de grands espaces, bien les entretenir pour avoir un bon rendement et par ricochet, beaucoup de bénéfices", exprime Éric. 

-----------

Anani E. / visitez le site ou envoyez un mail sur erci.a@fam-togo.com/ +228 90171404/99736363

 

Votre avis